Colibri

 

Restaurant Colibri, une cuisine française élégamment métissée Made In Dinan

Ouvert en février 2018, le restaurant Colibri est la concrétisation d’un rêve pour 2 jeunes issus du territoire, Danny Wedhana et Benjamin Bernard. Après avoir sillonné les routes de France et d’ailleurs, les deux amis d’enfance se sont retrouvés à Dinan avec pour objectifs de ravir nos papilles !

Retour aux sources

Originaire d’Évran Benjamin Bernard est passé par l’école hôtelière de Dinard avant de se former dans une quinzaine de maisons parisiennes, notamment l’Atelier Joël Robuchon dans le 7e arrondissement. À 25 ans il part à New York pendant un an, avant de signer son grand retour à Dinan pour rejoindre son ami Danny.

Danny Wedhana est originaire de Bali, il a passé son enfance entre Dinan, Paris, l’Indonésie, l’Australie et a testé les cuisines d’une dizaine de maisons prestigieuses. Les deux familles sont liées depuis toujours et c’est donc sur le territoire dinannais que Danny et Benjamin souhaitent réaliser leur rêve en créant un restaurant à leur image.

Un restaurant de passionnés

Benjamin et Danny sont des passionnés, de cuisine, de décoration, de voyages et, il faut bien le dire, ils sont aussi « jusqu’au-boutistes ». Le Colibri est donc un lieu qui leur ressemble. Pendant les 7 mois de travaux ils ont eu à cœur de créer un restaurant de toutes pièces, dans lequel absolument rien n’est laissé au hasard : de l’assiette à la décoration, du savon au pain, des vins aux bouteilles d’eau tout est un savant mélange particulièrement bien réfléchi. « Nous voulons que nos hôtes, se sentent à la fois comme à la maison, mais aussi un peu en voyage. Mais il faut surtout qu’ils prennent du plaisir à venir chez nous ».

Côté cuisine on prône le multi culturel autour de produits locaux issus des circuits courts, frais et de saison. Si la gastronomie française est largement respectée elle est revue et visitée toute en finesse par le chef afin de l’ouvrir à de nouveaux horizons. Ainsi quelques saveurs indonésiennes, mexicaines, voire marocaines distillées selon l’inspiration du jour, font la singularité de la cuisine du Colibri.

L’ouverture, la transparence, le respect sont les maîtres mots de la jeune équipe : 1 apprenti issu du CFA d’Aucaleuc et 3 salariés ont rejoint les 2 co-gérants dans l’aventure. Dans la cuisine ouverte sur la salle, elle est toujours heureuse de répondre aux questions pour partager sa passion.

Côté Made In Dinan

C’est bien au cœur du quartier historique de Dinan que Benjamin et Danny ont souhaité concrétiser leur projet. Après avoir parcouru le monde ils ont tous deux été convaincus qu’il y avait ici une place pour leur vision de la restauration. « Dinan a réellement gagné en dynamisme ces dernières années et nous avons envie de participer à cet élan, à l’écriture d’une nouvelle ville bien dans son temps. C’est pour cela que nous avons souhaité devenir ambassadeurs Made In Dinan. Nous voulons proposer aux dinannais une offre qui jusque-là était plutôt réservée aux grandes villes, pour casser un peu les codes avec notre cuisine et nos longues plages d’horaires qui invitent à prendre son temps, à déguster, à se faire plaisir » (Ouvert de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30).

 

Colibri : 14 rue de la Mittrie 22100 Dinan – 02 96 83 97 89 Ouvert toute l’année sauf pour Noël et le 1er de l’an, fermé le samedi midi, le dimanche et le lundi. Réservation conseillée.

Laurent, Enora et Kaëlig

 

Shebam ! Révélateur d’identité & Agitateur de bonnes idées !

Shebam ! est une agence conseil en marketing & communication installée à Dinan.
De la définition de la stratégie de communication à la création de l’identité visuelle en passant par la conception des supports, print & web, Shebam ! sait s’adapter à ses clients, à leur contexte, à leurs objectifs et à leur budget, et le tout avec une sérieuse dose de bonne humeur ! (inclus dans toutes leurs prestations).

Des profils et des compétences complémentaires
Fondée en 2016 Shebam ! est aujourd’hui composé de 3 personnes.
Au-delà de son activité de gérant, Laurent Jamot est également en charge du développement de l’agence, de la relation client et de l’accompagnement stratégique des différents projets. Pour mener à bien l’ensemble des missions confiées, Laurent est épaulé par Enora Besnard en tant que Graphiste WebDesigner et Kaëlig Bérel en tant qu’Intégrateur Web.

Un parcours qui a favorisé l’envie de créer, d’entreprendre.
Après avoir obtenu un MBA en Marketing International (Angleterre, 2005) qui lui a permis de se confronter à d’autres cultures et d’autres façons de voir le monde, et après avoir passé 8 belles années au sein du Groupe Beaumanoir comme Responsable Marketing (Saint Malo), Laurent a souhaité créer sa propre entreprise. C’est de cette folle envie d’entreprendre qu’est né Shebam ! en 2016 avec la complicité de Stéphane Guinard.

Des créateurs d’entreprises aux dirigeants de TPE/PME en passant par des associations
Reconnue comme une spécialiste de l’accompagnement des créateurs d’entreprise dans leurs projets de communication, l’agence a également signé de belles collaborations avec des TPE/PME sur Dinan et son agglomération. Les problématiques de visibilité sont communes à de très nombreuses entreprises, et la force de l’agence réside dans sa capacité à s’adresser à tout type de structure.

Des projets à forte résonance médiatique
Sélectionné pour s’occuper de la communication d’événements comme La Fête des Remparts en 2018 et Bobital, Festival L’Armor à Sons en 2019, Shebam ! est heureux de renouveler sa collaboration avec ces deux événements pour 2020 !

Côté Made In Dinan
L’histoire de Shebam ! a débuté à Dinan, au sein d’ECODIA pépinière d’entreprises, formidable rampe de lancement pour toute entreprise en création. 2019 a été synonyme de déménagement… dans la même rue ! La volonté de rester sur Dinan afin de continuer à tisser des relations saines, directes et basées sur la proximité a été déterminant dans le choix des nouveaux bureaux.
« Nous sommes fiers de porter les couleurs de Dinan, le lien avec Made In Dinan et son ambition était donc une évidence. MiD c’est aussi l’opportunité de rencontrer de nombreuses entreprises locales, de partager nos visions de l’activité économique locale, d’échanger sur nos envies et contraintes et bien d’autres sujets passionnants, c’est aussi ce que nous recherchons avec MiD !  Soyons fiers de notre territoire et faisons le savoir ! »

Shebam !
9, avenue René Cassin – 22100 Dinan
02 96 41 27 44
06 98 49 15 81

Liens utiles :
https://www.facebook.com/agenceShebam/
https://www.linkedin.com/company/shebam-agence/
https://www.instagram.com/agenceshebam/

Le Petit Verger, lauréat du concours CRE’ACC 2019

Lauréat du concours CRE’ACC 2019, découvrez Guillaume Lepetit et son activité :

Le Petit Verger : entretien de vergers et production de jus de pomme

 

Guillaume Lepetit, expert conseil en arboriculture fruitière a créé son entreprise en 2018. Non seulement il organise la plantation et l’entretien de vergers, mais il met aussi à disposition des particuliers son atelier de production de jus de pomme.

Une passion pour l’arboriculture

La passion des fruits, il l’a depuis toujours, à titre privé. C’est après des études en génie biologique que Guillaume Lepetit obtient son master en Expertise et Gestion de l’environnement littoral. Il intègre le Pôle fruitier de Bretagne où il travaille pendant 6 ans. Il est chargé de mettre en place le pôle sur toute la Bretagne. Sa mission ? Valoriser et préserver des variétés locales fruitières sur tout le territoire breton.

Suite à cette expérience, Guillaume Lepetit connait parfaitement les problématiques locales. Il sait que dans le Pays de Dinan, la demande est forte dans ce domaine. Avec un réseau bien installé, il décide de mettre ses compétences à disposition des particuliers et des collectivités.

Une activité centrée autour du fruit

Son projet, Guillaume Lepetit le concrétise tout d’abord en tant qu’auto-entrepreneur à partir d’octobre 2017. Du projet de verger à la plantation et à l’entretien des arbres, il accompagne les particuliers et collectivités. L’activité se développe rapidement et les idées pour diversifier son offre ne manquent pas.

En octobre 2018, il crée Le Petit Verger. Désormais, il produit du jus de pomme local qu’il propose en vente directe et dans quelques points de vente. Il développe aussi un nouveau service pour les particuliers. Son atelier est en effet ouvert à ceux qui souhaitent valoriser la production de leur verger personnel. Les particuliers apportent leurs fruits et Guillaume Lepetit les accompagne pour réaliser eux-mêmes leur jus.

La prochaine étape dans l’évolution de l’entreprise ? Guillaume Lepetit souhaite planter son propre verger pour produire ses fruits. L’occasion pour ce passionné de faire revivre des variétés locales, parfois presque oubliées, mais qui font partie du patrimoine. Ces variétés au goût incomparable ont aussi l’avantage d’être résistantes aux maladies.

Ecodia, un véritable coup de pouce

Alors qu’il cherche à produire son jus de pomme, Guillaume Lepetit a besoin d’un atelier. Ecodia est apparu comme une évidence et il a pu se lancer rapidement, avec un bâtiment fonctionnel à tarif abordable. « C’est très important quand on doit déjà investir dans des machines coûteuses. C’est grâce à la pépinière d’entreprises que le projet a pu prendre forme rapidement. »

 

ZA du Guinefort

22100 Saint-Carné

Tel : 06 24 69 91 31

http://www.le-petit-verger.fr/

lepetitverger.bzh@gmail.com

Jean-Paul Durand

La ferme fruitière des fontaines : fruits rouges de Bretagne

 

Installé depuis 1990 à Saint-Pôtan, Jean-Paul Durand a développé sa ferme autour de la production de fraises. Aujourd’hui, il vend ses fruits dans le magasin de la ferme et propose aussi des confitures cuisinées dans son laboratoire.

Une production raisonnée

Jean-Paul Durand a toujours travaillé dans le milieu agricole. Après un BEP agricole et un CAP de mécanique, il s’installe en 1990. Il reprend un troupeau de ses parents et cultive en parallèle des céréales. C’est en 1994 que Jean-Paul Durand plante ses premiers fraisiers. Il expérimente cette nouvelle production et commence à se faire connaître.

A partir de 2000, il se lance dans la culture des fraises hors-sol. Une technique qui améliore le confort de travail et permet aussi de lutter plus facilement contre les animaux et nuisibles (limaces, renards…). L’utilisation d’insectes auxiliaires, parmi lesquels les coccinelles, facilite la lutte contre les pucerons et acariens. L’installation de ruches à bourdons favorise la pollinisation. Les produits phytosanitaires ne sont utilisées qu’exceptionnellement quand cela est inévitable. Il produit ainsi un fruit très propre, en grande partie sous serre.

Aujourd’hui, il propose en vente directe dans le magasin de la ferme et sur les marchés ses fraises précoces comme la gariguette, mais aussi durant toute la saison des variétés remontantes comme la charlotte, la mara des bois et la cirafine.

Fruits rouge et confitures

Au fil des ans, Jean-Paul perfectionne ses techniques. Avec l’arrivée de sa nièce Lucie à qui il met un terrain à disposition, la production sur la ferme s’étend. Aujourd’hui, ce sont aussi des framboises, du cassis, des groseilles et des mûres qui sont proposés à la vente.

Pour continuer dans sa démarche, Jean-Paul Durand construit aussi un laboratoire où il élabore désormais des confitures. Un espace de cueillette en libre-service est aussi à disposition des visiteurs.

Le côté Made in Dinan

Attaché à sa région, Jean-Paul Durand travaille uniquement en local, en proposant sa production en vente directe ou aux professionnels du secteur. Il participe à mettre en valeur le territoire dinannais notamment auprès des touristes qu’il côtoie sur les marchés. C’est important à ses yeux d’être reconnu comme acteur de la région. « La production de produits locaux de qualité, la prise en compte de l’environnement et de la biodiversité est au cœur de mon activité. J’aime la faire découvrir, en organisant notamment des portes ouvertes régulièrement pour expliquer mon travail ».

 

Les Froides Fontaines – 22550 Saint Pôtan

Tel : 06 82 33 22 12

 

Valentin Moricet

La Ferme de Saint-Daniel : plantes comestibles, épices et produits exotiques

Valentin a débuté son activité en 2016, en produisant tout d’abord des légumes. Avec l’envie de se démarquer, il a par la suite décidé de cultiver des fleurs comestibles et d’acclimater des plantes exotiques. Il produit désormais le premier gingembre breton.

Une passion pour l’horticulture

Valentin a toujours été passionné par les plantes. Après un bac pro de paysagiste et un BTS en production horticole, il commence à exercer son métier dans la région avant de se lancer en 2016. Il crée son entreprise, La Ferme de Saint-Daniel, et commence à produire des légumes, tout en expérimentant d’autres cultures.

Il souhaite se démarquer. Ayant fait un mémoire sur les fleurs comestibles, il plante ainsi un grand nombre de variétés qu’il propose aux restaurateurs de la région. Capucine, bourrache, pensées, primevères, lys, œillets, bleuets… Sont également vendues sur place aux particuliers.

Acclimater des produits exotiques

Egalement sensible aux problématiques environnementales, Valentin se lance rapidement un nouveau défi, dans l’objectif de réduire l’impact des importations : acclimater des variétés tropicales au climat breton.

Sa première réussite dans ce domaine ? Produire du gingembre local. Après deux ans de travail, il parvient à faire sa première récolte de gingembre. Le résultat est prometteur. Son gingembre présente des caractéristiques propres, avec notamment un goût plus fort en citronnelle et une couleur spécifique, légèrement plus verte. Pour ce premier gingembre breton, il a d’ailleurs été primé au salon agricole de Pontivy où il a reçu la mention spéciale du jury.

Valentin ne compte pas s’arrêter là. Sous ses serres, il expérimente déjà de nouvelles productions : poivre, vanille, curcuma, légumes africains…

Le côté Made in Dinan

Valentin a toujours été à Dinan. Ce qui importe pour lui, c’est de mettre Dinan en valeur. « Quand on m’a parlé de Made in Dinan, je me suis reconnu dans les valeurs. Devenir ambassadeur pour promouvoir le territoire et son dynamisme est une évidence.» En acclimatant des variétés exotiques, Valentin développe des produits locaux en innovant, grâce à ses compétences et sa passion.

37 le boculé

22980 Vildé-Guingalan

fr-fr.facebook.com/laFermedestdaniel/

valentin.moricet@hotmail.fr

Thomas Beurton

Armor Bâti Conseil : bureau d’études thermiques

Thomas Beurton a créé Armor Bâti Conseil en juillet 2015. Ce spécialiste de l’efficacité énergétique du bâti met son expertise au service des particuliers et professionnels du bâtiment pour optimiser la performance énergétique des constructions neuves ou des projets de rénovation.

Spécialiste des économies d’énergie

Après plus de 10 ans d’expériences comme thermicien et formateur, Thomas Beurton a créé son premier bureau d’études thermiques en 2012. Il choisit en 2015 de se rapprocher de Lanvallay où il réside et de repartir sur un nouveau projet. C’est la naissance d’Armor Bâti Conseil.

Son travail s’inscrit dans le cadre des enjeux actuels et futurs liés à la transition énergétique. Réaliser des constructions durables économes en énergie et optimiser les travaux de rénovation énergétique sur les bâtiments existants sont au cœur de son activité.

Conseil et formation

L’activité d’Armor bâti Conseil se concentre principalement sur la réalisation d’études thermiques. Thomas Beurton accompagne ainsi les maîtres d’ouvrage et architectes dans la conception des nouveaux bâtiments. Les études thermiques qu’il réalise visent ainsi à optimiser les performances énergétiques, mais aussi à s’assurer que le projet est conforme à la réglementation thermique en vigueur. Il intervient aussi sur les projets de rénovation énergétique auprès des professionnels et des particuliers.

Thomas Beurton est également formateur pour l’ADEME notamment et référent technique d’organismes de certification. Il transmet ainsi ses connaissances et contribue à former les professionnels (architectes, maîtres d’œuvre et artisans) qui ont besoin de mieux connaître les contraintes énergétiques actuelles et la notion de développement durable.

Le Côté Made in Dinan

Thomas Beurton est lié à Dinan et sa région. Il habite non seulement à Lanvallay, mais son activité l’amène aussi à travailler dans un rayon de 50 km autour de Dinan. En devenant ambassadeur Made in Dinan, il affiche également l’ambition de promouvoir le territoire. « C’est ce que je fais régulièrement quand mes formations m’amènent partout en France. C’est l’occasion d’en parler. Adhérer à Made in Dinan est aussi pour moi une belle occasion d’échanger avec les acteurs économiques locaux. Je découvre ainsi toute la diversité du tissu économique dinannais, tout en me faisant aussi connaître. »

 

Armor Bâti Conseil

33, Avenue René Cassin

CS 40 000

22108 DINAN cedex

Tél. 06 41 37 25 45

t.beurton@armorbaticonseil.fr

Francesca et Enrico Farinella

Les Différents : conserves bios, vegans et saveurs originales

Enrico Farinella et son épouse Francesca ont été séduits par la Bretagne. A tel point qu’ils s’y sont installés et ont décidé de créer leur entreprise. Dans leur laboratoire, ils développent des recettes savoureuses et originales. Ce qu’ils aiment ? Innover, jouer avec les saveurs et les épices pour créer des conserves uniques, bios et vegans.

De l’Italie à Dinan

C’est à l’occasion de vacances en famille qu’ils découvrent la Bretagne et Dinan. Séduits par l’environnement et la qualité de vie de la région, mais aussi la situation centrale, près de Rennes et Saint-Malo, ils font le choix de s’y installer avec leurs enfants. Ils emmènent avec eux un projet qui leur tient à cœur et qu’ils développent depuis 2015 : implanter un laboratoire de transformation pour créer leur gamme de conserves. C’est finalement chez eux qu’ils l’installent. Ces passionnés de cuisine voient le projet aboutir en 2018 et commencent à produire leurs premières conserves à base de fruits et de légumes cuisinés.

Conserves bios, vegans et locales

L’inspiration ne manque pas. Enrico Farinella aime revisiter les recettes familiales ou en inventer. La seule constante dans ses conserves ? La qualité. Ils font le choix de ne travailler que des produits bios, vegan et n’utilisent aucun additif. Aujourd’hui, ils commercialisent dans leur magasin une gamme de 30 recettes aux saveurs étonnantes et épicées, sans oublier l’incontournable petite touche italienne.

Les conserves artisanales égayent les tables et réveillent les papilles. Sucrées et salées, elles associent des saveurs originales comme la rhubarbe et la mangue, la betterave et le piment ou encore les algues et le citron confit… Enrico Farinella teste régulièrement de nouvelles recettes pour étoffer sa gamme qui comprend aussi des recettes plus traditionnelles comme la ratatouille ou les soupes de légume.

En parallèle, il développe un réseau de distribution pour proposer ses produits : AMAP, boutiques locales, épiceries fines, marchés…

Le côté Made in Dinan

Quand ce breton d’adoption a entendu parler de la marque Made in Dinan, il a fait le choix d’y adhérer, se retrouvant dans ses valeurs. « C’est aussi un moyen de se faire connaître, de s’intégrer au territoire dinannais et de participer à la valorisation de l’image de la ville, notamment auprès des touristes. » Devenir ambassadeur Made in Dinan permet également de promouvoir ses produits et de mettre en avant leurs qualités, d’autant qu’il travaille dès qu’il le peut avec des produits locaux ».

7 rue de la Damiette

22980 Languédias

Jean-Luc Allory et Thierry Godest

Créé en 2003 par Jean-Luc ALLORY, Daniel PERSON et Thierry GODEST, Effitech conçoit et réalise des machines de production et des installations robotisées pour les équipementiers automobiles et l’industrie agro-alimentaire. En 16 ans, la société s’est spécialisée dans la fabrication de machines destinées pricipalement au domaine de l’étanchéité automobile. L’entreprise travaille indirectement pour toutes les marques automobiles, et exporte une majeure partie de sa production en Europe notamment.

Une spécialisation dans la robotique                                                

Depuis quelques années Effitech s’est orientée vers la robotique. La société conçoit et fabrique sur mesure à partir de cahier des charges des machines, des process industriels, des lignes de production et des îlots automatisés. La robotique est un vecteur important du développement d’Effitech; l’intégration de robots dans les entreprises permet de réduire les coûts de fabrication et de conserver les usines de production en France.

La conception des machines est réalisée par le bureau d’études interne à Effitech, les composants et toutes les pièces nécessaires à la fabrication des machines sont ensuite achetés ou sous traités. Effitech réalise l’assemblage, le câblage, les mises au point et la programmation des machines, dans ses ateliers dinannais.

Un nouveau bâtiment

Les dirigeants ont investi 2 millions d’euros dans la construction d’un bâtiment neuf de 1 900 m² situé à proximité du site historique, dans l’extension de la zone d’activités des Alleux à Taden.

Ce nouveau bâtiment apporte un outil de travail adapté à ses équipes et participe à l’amélioration des conditions de travail. Ce déménagement va aussi permettre de recruter, notamment, au sein du bureau d’études, actuellement composé de douze personnes dont sept dessinateurs projeteurs. La société souhaite également renforcer l’encadrement de manière à structurer l’entreprise pour envisager de nouveaux développements ». Au total, ce sont quatre à cinq personnes qui devraient être recrutées dans les mois à venir.

Un esprit d’équipe

Aujourd’hui, les dirigeants s’appuient sur une équipe de vingt huit collaborateurs et se partagent la gestion de la société. Leur modèle managérial rime avec confiance et partage des tâches.

Quatre métiers principaux animent l’entreprise :

  • La conception mécanique: Un bureau d’études avec des dessinateurs projeteurs assurent la conception mécanique des machines.
  • La conception d’automatismes: Des automaticiens roboticiens réalisent la programmation des machines et l’élaboration des schémas électriques.
  • Le montage et la mise au point.
  • Le câblage électrique des armoires et des machines.

 

60% de CA à l’export

L’entreprise développe des gammes de machines pour répondre, principalement, aux besoins des équipementiers automobiles. Cela va de petites machines de découpe à des lignes de type transfert et à d’importantes installations robotisées. Le montant des projets varie entre 20 000 euros et 800 000 euros.

Les principaux clients de la société Effitech :

  • Automobile : Cooper Standard, Hutchinson, Sealynx, Standard Profile, Plastic Omnium, Flex’n’gate, Faurecia, Saargummi, PartLastic…
  • Agroalimentaire : Lactalis, Les Gavottes …

Le chiffre d’affaires d’Effitech s’élève à environ 6 millions d’euros dont 60 % à l’export, vers l’Espagne, la Pologne, la Roumanie, l’Allemagne, mais aussi au-delà des frontières européennes comme la Chine ou la Russie. En plus de la réalisation de ces machines, l’entreprise assure leur mise en service et la formation des utilisateurs sur les sites de production.

 

Côté Made In Dinan l’avis de Thierry Godest                                                

« J’ai longtemps travaillé en région parisienne, ici, j’apprécie vraiment la qualité de vie, la proximité de la mer, tout est vraiment préservé. Le cadre de vie est exceptionnel et le territoire offre un vrai sentiment de paix et de sécurité. Nous sommes, à l’origine, 3 techniciens, anciens salariés, nous n’étions pas destinés à devenir chefs d’entreprise. Nous avons investi principalement pour créer notre emploi et rester vivre sur le territoire de Dinan Agglo pour la qualité de vie que nous apprécions tous. EFFITECH est une entreprise familliale à taille humaine, nous sommes fiers d’avoir pu créer des emplois sur ce territoire, et notre objectif  principal est de pouvoir les pérenniser et que chacun des personnels puissent s’épanouir dans l’entreprise. Avec mon associé, Jean-Luc ALLORY, nous avons toujours partagé les mêmes valeurs simples, de respect de l’homme et du travail avec beaucoup d’humilité ».

 

Actualité récente de l’entreprise

Depuis un peu plus d’un an, Daniel PERSON a quitté l’entreprise pour des raisons de choix personnel.

Jean Luc ALLORY et Thierry GODEST ont racheté les parts de Daniel PERSON et sont aujourd’hui les deux actionnaires de la société.

 

Effitech

ZA Les Alleux, 200 rue de la Tramontane , 22100 Taden – Tél : 02 96 87 56 56 –

 

Effitech, process industriel Made In Dinan

Créé en 2003 par Jean-Luc ALLORY, Daniel PERSON et Thierry GODEST, Effitech conçoit et réalise des machines de production et des installations robotisées pour les équipementiers automobiles et l’industrie agro-alimentaire. En 16 ans, la société s’est spécialisée dans la fabrication de machines destinées pricipalement au domaine de l’étanchéité automobile. L’entreprise travaille indirectement pour toutes les marques automobiles, et exporte une majeure partie de sa production en Europe notamment.

 

Une spécialisation dans la robotique                                                

Depuis quelques années Effitech s’est orientée vers la robotique. La société conçoit et fabrique sur mesure à partir de cahier des charges des machines, des process industriels, des lignes de production et des îlots automatisés. La robotique est un vecteur important du développement d’Effitech; l’intégration de robots dans les entreprises permet de réduire les coûts de fabrication et de conserver les usines de production en France.

La conception des machines est réalisée par le bureau d’études interne à Effitech, les composants et toutes les pièces nécessaires à la fabrication des machines sont ensuite achetés ou sous traités. Effitech réalise l’assemblage, le câblage, les mises au point et la programmation des machines, dans ses ateliers dinannais.

 

Un nouveau bâtiment

Les dirigeants ont investi 2 millions d’euros dans la construction d’un bâtiment neuf de 1 900 m² situé à proximité du site historique, dans l’extension de la zone d’activités des Alleux à Taden.

Ce nouveau bâtiment apporte un outil de travail adapté à ses équipes et participe à l’amélioration des conditions de travail. Ce déménagement va aussi permettre de recruter, notamment, au sein du bureau d’études, actuellement composé de douze personnes dont sept dessinateurs projeteurs. La société souhaite également renforcer l’encadrement de manière à structurer l’entreprise pour envisager de nouveaux développements ». Au total, ce sont quatre à cinq personnes qui devraient être recrutées dans les mois à venir.

 

Un esprit d’équipe

Aujourd’hui, les dirigeants s’appuient sur une équipe de vingt huit collaborateurs et se partagent la gestion de la société. Leur modèle managérial rime avec confiance et partage des tâches.

Quatre métiers principaux animent l’entreprise :

  • La conception mécanique: Un bureau d’études avec des dessinateurs projeteurs assurent la conception mécanique des machines.
  • La conception d’automatismes: Des automaticiens roboticiens réalisent la programmation des machines et l’élaboration des schémas électriques.
  • Le montage et la mise au point.
  • Le câblage électrique des armoires et des machines.

 

60% de CA à l’export

L’entreprise développe des gammes de machines pour répondre, principalement, aux besoins des équipementiers automobiles. Cela va de petites machines de découpe à des lignes de type transfert et à d’importantes installations robotisées. Le montant des projets varie entre 20 000 euros et 800 000 euros.

Les principaux clients de la société Effitech :

  • Automobile : Cooper Standard, Hutchinson, Sealynx, Standard Profile, Plastic Omnium, Flex’n’gate, Faurecia, Saargummi, PartLastic…
  • Agroalimentaire : Lactalis, Les Gavottes …

Le chiffre d’affaires d’Effitech s’élève à environ 6 millions d’euros dont 60 % à l’export, vers l’Espagne, la Pologne, la Roumanie, l’Allemagne, mais aussi au-delà des frontières européennes comme la Chine ou la Russie. En plus de la réalisation de ces machines, l’entreprise assure leur mise en service et la formation des utilisateurs sur les sites de production.

 

Accompagné par Breizh Fab pour la certification Iso 9001

Effitech tente de décrocher sa certification Iso 9001. Avec l’aide de la CCI des Côtes d’Armor, la PME dinannaise bénéficie d’un accompagnement Breizh Fab sur le défi « Manager mes processus QSE-RSE ». « Nous allons améliorer nos processus et conforter notre relation clients en obtenant la certification ISO 9001 », affirme les dirigeants. Financé en majeure partie par la région Bretagne, ce dispositif régional, dédié aux industriels bretons, leur a permis de recruter à moindre frais un consultant. « Sept jours d’intervention sont pris en charge par Breizh Fab. C’est un vrai coup de pouce. ». Effitech réfléchit aussi à la structuration de ses RH, là aussi avec l’aide de la CCI des Côtes d’Armor.

 

Côté Made In Dinan l’avis de Thierry Godest                                                

« J’ai longtemps travaillé en région parisienne, ici, j’apprécie vraiment la qualité de vie, la proximité de la mer, tout est vraiment préservé. Le cadre de vie est exceptionnel et le territoire offre un vrai sentiment de paix et de sécurité. Nous sommes, à l’origine, 3 techniciens, anciens salariés, nous n’étions pas destinés à devenir chefs d’entreprise. Nous avons investi principalement pour créer notre emploi et rester vivre sur le territoire de Dinan Agglo pour la qualité de vie que nous apprécions tous. EFFITECH est une entreprise familliale à taille humaine, nous sommes fiers d’avoir pu créer des emplois sur ce territoire, et notre objectif  principal est de pouvoir les pérenniser et que chacun des personnels puissent s’épanouir dans l’entreprise. Avec mon associé, Jean-Luc ALLORY, nous avons toujours partagé les mêmes valeurs simples, de respect de l’homme et du travail avec beaucoup d’humilité ».

 

Actualité récente de l’entreprise

Depuis un peu plus d’un an, Daniel PERSON a quitté l’entreprise pour des raisons de choix personnel.

Jean Luc ALLORY et Thierry GODEST ont racheté les parts de Daniel PERSON et sont aujourd’hui les deux actionnaires de la société.

 

Effitech

ZA Les Alleux, 200 rue de la Tramontane , 22100 Taden – Tél : 02 96 87 56 56 –

http://www.effitech-process.com

La Brasserie de Dinan : bière locale et artisanale

Marek Fest et Christophe Bernard sont des épucuriens, amoureux de la table, et le revendiquent. Avec La brasserie de Dinan, ils développent de nouvelles bières artisanales avec l’ambition de créer de subtils accords mets-bière.

Devenir brasseur, le pari de Marek et Christophe

Ces deux amis se sont simplement dit un jour : « Si on créait de la bière et qu’on la vendait ? ». C’était il y a quelques mois seulement. Ils ont tout d’abord envisagé de reprendre une brasserie existante, mais ce projet est vite apparu trop compliqué. Ils ont ainsi fait le choix de partir de zéro et de monter leur propre affaire. Après de longs mois dans leur cuisine à tester des recettes pour mettre au point leur première gamme, le projet est désormais concret. Ils brassent leur bière dans leur atelier et développent partenariat et réseaux pour la commercialiser à partir de fin juillet 2019.

Des bières d’inspiration

Il suffit de consulter leur site internet pour pénétrer dans un univers qui n’appartient qu’à eux. Leurs bières se dégustent, mais se racontent également. Place à l’imagination culinaire pour ces créateurs passionnés par la noblesse de la bière. S’ils ne se prennent pas au sérieux, en cuisine, le professionnalisme est bien là. Rien n’est laissé au hasard et ils mettent un point d’honneur à s’engager en parallèle dans une démarche respectueuse de l’environnement.

C’est ainsi qu’ils ont mis au point leur première gamme aux noms évocateurs : La Duguesclin, une blonde légère, les Toiles de Dinan, une bière blanche légère et citronnée et L’Esther de la Rance, la bière rousse plus corsée. Amoureux de l’univers des comics, ils ont aussi imaginé L’excelsior en hommage à Stan Lee, créateur de nombreux héros de Marvel.

Pour le lancement officiel en juillet, ils ont choisi de miser sur des éditions limitées qu’ils feront déguster aux professionnels. Une série d’éditions limitées de 7 bières intitulées  » Moon ». Elles auront pour nom : « 3 » ; « 2 »; « 1 »; « Série Moon »;  » New Moon »; « Full Moon » et  » Blood Moon ». La bière est pour ces créateurs de saveurs un moment de partage et de détente. D’autres éditions limitées suivront. En attendant, leur gamme sera prochainement commercialisée dans plusieurs points de vente en local et en vente directe dans leur atelier. Ils travaillent également avec Le 19, restaurant dinannais à la carte inventive, pour développer de nouveaux accords et de nouvelles associations de saveurs.

Ecodia, une bonne opportunité

Quand ils cherchaient un atelier pour développer leur entreprise, une opportunité s’est présentée à la pépinière d’entreprises Ecodia de Dinan, qui leur a permis d’avancer rapidement dans leur projet. « C’est un réel atout pour débuter sans trop investir dans un loyer. Le local répondait aux contraintes de notre activité et en plus nous profitons d’un suivi, ce qui est toujours utile quand on lance une nouvelle activité »

Le 20 juillet de 15h à 19h : la Brasserie de Dinan organise un après-midi de découverte et de dégustation ouvert aux entreprises.

33 avenue René Cassin

22100 Dinan

Tel : 02.96.89.87.56

www.labrasseriededinan.com

contact@labrasseriededinan.com